"Le Libéralisme a un parfum d'Anarchisme".
Bernard Beugnies.

"La liberté enfante l'anarchie, l'anarchie conduit au despotisme et le despotisme ramène la liberté".
Honoré de Balzac.

"Le désir, c'est l'anarchie".
Julien Green.

Je suis un Libéral au vrai sens du terme dans ce que le terme libéral a de plus noble et de plus responsabilisant de l'être humain.

Je suis un Humaniste, le progrès ne peut être conçu sans qu'il soit bénéfique à mes semblables dans le respect de la dignité de tout un chacun.

J'ai toujours été un Anarchiste, bousculant les habitudes, en rébellion constante contre la société et ses dogmes, contre l'état et son interventionnisme quasi obsessionnel infantilisant jusqu'à la moelle les citoyens, contre la classe politique et son incapacité à gérer autre chose que son intérêt, contre le politiquement correct et autres termes à la mode avec "l'extension positive" telle la discrimination positive, contre tous ces énarques, certes bardés de diplômes mais ô combien étroits d'esprits et constipés à en juger par l'état dans lequel se trouve la France (ne sont-ils pas présents à tout niveau de l'arbre décisionnel politique, pour certains, des ministres ou anciens premiers ministres et même chefs d'états pour d'autres?).

Nous vivons dans un monde factice où notre cerveau est contrôlé à distance par les médias, par l'état, par les hommes politiques, par les instituts de sondages et que sais je? A bien réfléchir, on se rend compte que notre LIBERTE fond tous les jours un peu plus, nous sommes devenus conditionnés tels des boîtes de sardines. Non pardon mon cher lecteur ou lectrice, si nous avons la liberté de choisir entre le noir et le noir.

Nous vivons dans un pays démocratique certes, mais monarchique à outrance. La tentation a été grande de rétablir cette monarchie dans les années 70 et 80. Le roi et sa cour. Les impôts permettent à la famille régnante, ou aux différentes familles régnantes, de vivre avec faste et grandeur (les repas organisés  à la Mairie de Paris sous un certain Jacques Chirac, mais aussi à l'Assemblée Nationale sous le règne d'un autre prétendant au trône, un grand illusionniste en la personne de Laurent Fabius, et  la liste est longue). L'Etat ne peut plus relancer le pays par ses propres initiatives, il n'en a plus les moyens, il a trop dépensé durant les années grasses comme durant les années maigres. Le résultat est accablant, tous les hommes politiques de ces 30 dernières années ont participé à creuser notre tombe collective : 3 millions de chômeurs, 5 millions au dessous du seuil de pauvreté, une dette publique dépassant les quelques 65 milliards d'euros et la liste serait longue (le rapport annuel de la Cour des Comptes regorgent d'exemples de bonne gestion sic!!). Malgré l'état dans lequel nous nous trouvons nos politicards continuent  à gaspiller notre argent. Je ne prends qu'un seul exemple : les voeux envoyés par le Président de la région Aquitaine à ses citoyens, tirés a plusieurs centaines de milliers d'exemplaires. Faites le calcul même au tarif lent. S'il venait à les payer de sa poche, je ne suis pas sûr que le nombre dépasserait les quelques dizaines. Il Y en a marre de  ces agissements, il serait bon de les renvoyer faire un tour à l'école pour réapprendre que l'on ne peut dépenser que ce qu'on a et encore.

A quand une France démocratique et citoyenne, sans passe droit, sans voiture de fonction, sans avion de fonction, sans logement de fonction, sans maîtresse de fonction, sans dîner de fonction. Verra t-on le jour où le Président de la République rentre chez lui en fin de journée, débouhe la bouteille qu'il souhaite du moment qu'il la paie de ces propres deniers. Il n'y a qu'à regarder ce qui se fait en matière de Démocratie dans les pays nordiques.

Chaque fois que sonne la glas on nous rabâche que l'on possède le meilleur modèle social au monde et que les autres puissances nous envient. Egalement pour notre protection sociale. Je suis simple d'esprit peut être mais on m'a toujours appris de tendre vers le meilleur et avec ma simplicité une question me taraude l'esprit : comment se fait-il que notre système de protection sociale n'est pas copié par les autres nations, ils n'en veulent point et pour cause.  Sommes-nous tellement en avance et les autres tellement en retard. Il est temps de parler vrai et d'arrêter de faire du nombrilisme. Nos caisses de retraite seront bientôt en cessation de paiement, notre sécurité sociale vole de record en record tous les ans. Il serait judicieux de libéraliser ces deux marchés et de donner à chaque citoyen la possibilité de choisir sa compagnie pour sa retraite et sa sécurité sociale individuelle.
Parlant de la sécurité sociale je vous livre un scoop : dans un pays de droit et d'égalité de traitement des citoyens, la sécurité sociale doit nous rembourser la même somme pour un même acte, qu'il soit pratiqué à Paris ou a Trifouillis lès Oies. C'est la théorie, la pratique en est toute autre. Nos chers députés, qui votent les lois, en se servant au passage, se font rembourser par la sécurité sociale la pose d'implants dentaires, mais pas vous et moi. C'est vrai ils nous représentent et que dire de l'arrière-cour quand la vitrine n'est pas alléchante? :))))))))

Ce qui manque à notre classe politique, tout bord confondu, c'est beaucoup de courage et  un peu d'humilité, savent-ils au moins que l'humilité rend invulnérable? Ce qui leur manque aussi c'est la sagesse, celle des vieux, la sagesse de connaître les aspirations de leurs citoyens, mais surtout se connaître soi-même et ses propres penchants.

Un certain Luther King disait "I have a dream".
O combien  d'hommes de cette envergure manque à notre pays. Hélas !!!